Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Comme l'a déjà dénoncé 60 Millions de consommateurs sur un article, la vente d'un appartement en copropriété, ça peut rapporter gros, très gros ! Les syndics de copropriété en savent quelque chose !

Les très honnêtes syndics de copropriété peuvent ponctionner jusqu'à plus de 1000 euros pour un simple état daté. Sans oublier bien entendu la facturation supplémentaire des "pré-états datés".

Rappel : le pré-état daté est une invention des syndics, et n'a aucune existence légale, et aucune existence règlementaire. Nous aurons l'occasion d'aborder le "pré-état daté" dans un prochain billet.

Rappel de l'article de 60 Millions de consommateurs :

Syndic MOSTIMO : facturation de l'état daté + pré-état daté

Quid des syndics de Saint-Denis ?

Les syndics de Saint-Denis en profitent-ils pour facturer plein pot les états datés et les "pré-états datés" ?

Un petit tour d'horizon s'impose, avec tout d'abord ce qu'il conviendrait de nommer le syndic le plus cher de Saint-Denis : le syndic MOSTIMO !

Voir cet extrait du contrat MOSTIMO en 2016 :

Frais et honoraires liés aux mutations - MOSTIMO
Frais et honoraires liés aux mutations - MOSTIMO

Frais et honoraires liés aux mutations - MOSTIMO

Les bases sont posées : MOSTIMO facture donc un simple état daté 540 euros.

MOSTIMO facture également 240 euros pour le "pré-état daté".

On le voit bien ici : avec MOSTIMO, la vente d'un appartement en copropriété peut occasionner jusqu'à : 540 + 240 = 780 euros de frais !

Si vous avez MOSTIMO comme syndic, une vente d'appartement vous coûtera donc, au minimum, 780 euros de frais à verser au syndic (sans oublier, bien sur, tous les innombrables autres frais - hors syndic - à payer !). Bien entendu, 780 euros, c'est déjà très cher, hors de prix même pour de simples documents administratifs papiers !

780 euros à chaque vente d'appartement, cela représenterait une manne financière intéressante pour le syndic, vous en conviendrez !

Et encore, MOSTIMO ne facture pas la délivrance du certificat. Voir l'extrait du contrat MOSTIMO :

"* Délivrance du certificat prévu à l'article 20-II de la loi du 10 juillet 1965, GRATUIT."

Cette précision est importante car, si MOSTIMO ne facture pas la délivrance du certificat, nous verrons dans un prochain billet que tous les syndics de Saint-Denis ne peuvent pas en dire autant... ! La suite au prochain épisode ! 

Tag(s) : #Syndic MOSTIMO, #Article de presse, #60 Millions de consommateurs, #Les syndics à Saint-Denis

Share this post

Repost 0