Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

A destination de Monsieur Laurent RUSSIER - Maire de Saint-Denis

Copie :

- Jean-Paul ESPIE - Président de Partenaires pour la Ville

- Michel RIBAY - Maire-adjoint Climat/Air/Energie. Quartiers Porte de Paris/Pleyel/Confluence

- Madjid MESSAOUDENE - Conseiller municipal. Égalité femme/homme, lutte contre les discriminations, égalité des droits, services publics

- Essaid ZEMOURI - Conseiller Municipal

- Stéphane PEU - Maire-adjoint délégué à l'urbanisme - Président de Plaine Commune Habitat

 

Monsieur le Maire,

Nous faisons suite à la réunion publique du 2017, tenue en salle du Conseil Municipal le mercredi 15 février 2017, réunion à propos du déploiement des compteurs LINKY à Saint-Denis.

Nous tenons tout d'abord à vous remercier sur un point : vous aviez annoncé qu'aucune décision ne serait prise sur la levée du moratoire, sans consulter les habitants. Votre promesse a été tenue puisque la réunion publique a permis à chaque participant de s'exprimer sur les LINKY.

Cette réunion s'est faite en présence de plusieurs élus de la municipalité de Saint-Denis :

- Michel RIBAY - Maire-adjoint Climat/Air/Energie. Quartiers Porte de Paris/Pleyel/Confluence.

- Madjid MESSAOUDENE - Conseiller municipal. Égalité femme/homme, lutte contre les discriminations, égalité des droits, services publics.

- Essaid ZEMOURI - Conseiller Municipal.

- Elisabeth BELIN - Maire-adjointe. Santé, vie des quartiers.

- Abdelkader CHIBANE - Conseiller municipal.

 

Nous souhaitons faire le point avec vous sur les différents engagements pris par plusieurs élus présents à la réunion publique :

- Plusieurs participants à la réunion ont rappelé l'existence du moratoire prononcé par le Maire de Saint-Denis, censé suspendre l'installation des compteurs LINKY. Un moratoire que les services de la Mairie n'ont pas vraiment fait appliquer, hormis quelques échanges de courriers entre votre prédécesseur, Didier PAILLARD, et la société ENEDIS. Cette inertie de la Mairie a eu pour effet que la société ENEDIS a continué la pose des compteurs LINKY, sans jamais tenir compte du moratoire.

Monsieur le Maire, pouvez-vous nous indiquer quelles ont été les démarches accomplies par la Ville de Saint-Denis envers la société ENEDIS, pour que le moratoire soit respecté et appliqué ?

- Rappel du principe de précaution par un participant à la réunion. Les usagers doivent pouvoir être libres de refuser les compteurs LINKY, à partir du moment où ils en formulent la demande. Dénonciation des méthodes agressives et brutales d'ENEDIS.

- De grosses inquiétudes ont été formulé à propos des immeubles insalubres à Saint-Denis.

ENEDIS tient à installer les LINKY partout, sans tenir compte de la vétusté des installations électriques. Or, de nombreux immeubles à Saint-Denis sont anciens, vétustes ou en arrêté de péril. Que se passera t-il si les compteurs LINKY sont installés ?

Rappel que plusieurs compteurs ont déjà brûlé dans des communes en province, suite à l'installation déraisonnée des LINKY. Les articles de presse (presse locale...) sont très nombreux à ce sujet. Crainte exprimée que la même chose se produise à Saint-Denis.

Il convient de préciser que les élus présents sont restés sensibles à cet argument : Michel RIBAY a indiqué la possibilité de réfléchir à un moratoire spécifique pour les immeubles vétustes.

Où en est-on de cet engagement pris par Michel RIBAY durant la réunion ?

- Des participants ont demandé quel était le positionnement du principal bailleur social de Saint-Denis, PCH (Plaine Commune Habitat). Demande formulée publiquement pour que le bailleur social PCH informe les locataires de l'arrivée des compteurs LINKY, chose qui n'a pas été faite jusqu'à présent.

Serait-il possible d'obtenir une réponse claire et précise à cette question sur PCH (Plaine Commune Habitat) ?

[Linky] Courrier de relance envoyé au Maire de Saint-Denis - compteurs LINKY / PPV - mai 2017

D'autre part, nous souhaitons revenir sur les "incidents" survenus avec l'association Partenaires pour la Ville. Le témoignage de François-Emmanuel ZAMBEAUX, en ligne sur le Journal de Saint-Denis, résume parfaitement la dénonciation que nous entendons faire de la "mission LINKY" signée par l'association.

Rappel du lien :

Une séance au Conseil Municipal a soulevé cette question du partenariat entre l'association Partenaires pour la Ville et ENEDIS. Le conseiller municipal Philippe CARO a posé plusieurs questions à ce sujet. Les débats qui ont eu lieu lors de ce Conseil Municipal illustre bien le cafouillage qui règne au sein de la municipalité à propos de la question des compteurs LINKY.

- Comme il est difficile de comprendre quel est le positionnement de la majorité municipale, est-il possible d'obtenir un compte-rendu écrit, un compte-rendu clair et précis sur les décisions prises par la municipalité, à propos de ce partenariat entre l'association et ENEDIS ?

- Quelles décisions ont été prise par la municipalité, à propos du budget alloué à l'association Partenaires pour la Ville ?

- L'association Partenaires pour la Ville a t-elle l'intention de stopper sa "mission LINKY" ? Ou a t-elle simplement suspendu sa "mission LINKY", pour ensuite la reprendre ultérieurement ?

Ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Nous éprouvons beaucoup de difficultés à comprendre ce rétropédalage de la part de Partenaires pour la Ville, et nous avons besoin d'une réponse écrite pour bien comprendre les décisions qui ont été prises.

Un autre problème se pose sur la gestion du dossier LINKY, en lien avec l'association Partenaires pour la Ville : le rôle joué par Michel RIBAY, Maire adjoint délégué à l'énergie-air-climat. En effet, Michel RIBAY dispose également d'un mandat de Vice-président du SIGEIF (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France).

Dès lors, plusieurs questions se posent en ces termes :

- N'y a t-il pas un risque de conflits d'intérêt, lorsqu'un élu dispose à la fois d'un mandat de Maire-adjoint à l'énergie et d'un mandat de Vice-président du SIGEIF ?

- Est-ce vraiment judicieux qu'un élu disposant d'un mandat au SIGEIF, soit également en charge du dossier LINKY à Saint-Denis ?

- Michel RIBAY n'a t-il pas contribué, à son niveau, à influencer l'association Partenaires pour la Ville, à prendre la décision d'engager une "mission LINKY" ?

Ce flicage qui a été exercé par Partenaires pour la Ville est une honte. Car, comme vous le savez, les habitants de Saint-Denis ont certainement besoin de la présence de médiateurs dans les quartiers, pour des problèmes de tranquillité publique et de sécurité, des problèmes qui nous apparaissent prioritaires et nettement plus graves que les refus d'installation des compteurs LINKY.

Autre question : un collectif de locataires résidant à La Plaine Saint-Denis vous a adressé un courrier. Ce courrier reste toujours dans l'attente d'une réponse de la part de Monsieur le Maire.

Voir le lien suivant :

Monsieur le Maire, je vous remercie d'avance pour votre réponse.

Cordialement,

David Frigge

Tag(s) : #Compteurs Linky, #Caricatures, #Partenaires pour la Ville

Share this post

Repost 0