Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Parfois, il arrive que les syndics de copropriété intègrent dans les convocations d'Assemblée Générale, des échanges de mails et courriels du Conseil Syndical... Y compris lorsque ces échanges de mails virent aux règlements de compte à l'intérieur du Conseil Syndical.

Les syndics, trop contents de ces divisions internes (ne dit-on pas : "Diviser pour mieux régner ?"), ne trouvent parfois rien de mieux à faire que de diffuser ces échanges de mails internes à l'ensemble des copropriétaires, en les intégrant carrément dans les résolutions de l'Assemblée Générale... ! Si si !

Le cabinet PONCELET l'aurait déjà fait... ! C'est au tour du syndic parisien Syndic En Ligne / ZT IMMO de le faire, pour une Assemblée Générale ayant eu lieu à la Bourse du Travail de Saint-Denis, le 28 juin 2017 (voir convocation).

PONCELET, Syndic En Ligne, même combat ?

Syndic En Ligne publie un courriel de règlements de compte du Conseil Syndical, dans les convocations d'AG !

Syndic En Ligne (ZT IMMO) est un syndic parisien, dont les locaux sont situés au 227 rue Saint-Denis (2ème arrondissement de Paris). Le gérant de Syndic En Ligne est Daniel TANG.

Syndic En Ligne a donc diffusé massivement dans les convocations d'une Assemblée Générale, le courriel suivant, envoyé par un propriétaire majoritaire d'une copropriété.

Problème : le courriel en question déglingue copieusement un autre copropriétaire de la même résidence. Voir plus bas.

A noter que le courriel en question mentionne la vente litigieuse d'une loge, intervenue à l'époque avec le syndic SDC / Société Dionysienne de Copropriétés / La Dionysienne de Copropriétés, le syndic SDC ayant fait preuve de négligences sur cette vente... !

Le syndic GID / Gestion Immobilière Dubourg / GIDIMMO avait ensuite tenté un "arrangement" à l'amiable avec l'acquéreur de la loge, pour tenter de régulariser la situation... Nous aurons l'occasion d'y revenir dans un prochain billet.

Syndic En Ligne publie un courriel de règlements de compte du Conseil Syndical, dans les convocations d'AG !

Question : pourquoi Syndic En Ligne a diffusé dans les convocations d'Assemblée Générale ce courriel d'un très haut niveau intellectuel ?

Volonté du Syndic En Ligne de marginaliser et de discréditer le copropriétaire attaqué dans le courriel ? Ou simple erreur de relecture de la part de Syndic En Ligne ?

Nous avons interrogé Daniel TANG, le gérant de Syndic En Ligne, pour en savoir plus. Et voici sa première réponse :

"Bonjour (...),

Pourquoi essayez-vous de trouver à tout prix une faute du syndic ?

Nous sommes loin d'être parfait, mais nous n'avons pas commis de faute pour le moment.

La demande d'ajout à l'ordre du jour est jointe à la convocation pour bien refléter la demande et éviter toute éventuelle mauvaise interprétation de notre part.

Cordialement,

SyndicEnLigne.com

Administrateur de Biens

227 rue Saint-Denis 75002 Paris"

 

NDLR : Donc d'après la réponse de Daniel TANG, gérant de Syndic En Ligne, diffuser un courriel dans les convocations d'une AG (donc le courriel sera porté à la connaissance de tous les copropriétaires de la résidence), avec les propos suivants :

"Je comprends que M. (...) a décidé, du haut de ses 68/1018ème de bloquer toute démocratie dans notre copropriété en surchargeant l'ordre du jour, en proférant, comme d'habitude la menace de procédures et en incluant dans cet ordre du jour des mentions fausses.

J'attends le jour où, son révisionnisme l'entrainera à nier l'existence même de son acte de naissance."

Diffuser ce type de propos injurieux dans les convocations d'une AG, cela n'est pas une faute d'après Syndic En Ligne. Diffuser un courriel de règlement de compte interne au Conseil Syndical dans les convocations d'AG, cela parait être normal et habituel chez Syndic En Ligne... ! Dès lors, on peut se dire que rien ne les choquerait chez Syndic En Ligne !

Le copropriétaire visé par les attaques du courriel, a envoyé le message suivant à Daniel TANG, gérant de Syndic En Ligne, afin de rappeler certaines obligations au syndic.

 

"A destination de Monsieur Daniel TANG - gérant du cabinet Syndic En Ligne - ZT IMMO

Monsieur TANG,

En pièce jointe PDF, vous trouverez un extrait de la convocation de notre prochaine Assemblée Générale.

Votre cabinet a probablement estimé nécessaire d'inclure dans les convocations, des courriers privés envoyés par (...) et moi-même.

Le souci, c'est que le courriel envoyé par (...) à votre cabinet a été inclus dans les convocations de l'Assemblée Générale, et porté à la connaissance de tous les copropriétés.

Ce courriel m'attaque nommément à plusieurs reprises, je cite :

- "Je comprends que M. (...) a décidé, du haut de ses 68/1018ème de bloquer toute démocratie dans notre copropriété en surchargeant l'ordre du jour, en proférant, comme d'habitude la menace de procédures et en incluant dans cet ordre du jour des mentions fausses.

J'attends le jour où, son révisionnisme l'entrainera à nier l'existence même de son acte de naissance."

(...) pour les termes mensongers utilisés à mon encontre, avec l'intention manifeste de me nuire.

Monsieur TANG, le contenu du courriel de (...) était de l'ordre du domaine privé, entre lui-même et votre cabinet.

Votre cabinet Syndic En Ligne vient de commettre une grosse faute professionnelle, en incluant ce courriel de (...) dans les convocations de l'Assemble Générale, en portant le contenu de ce courriel, qui m'attaque nommément et personnellement, à la connaissance de tous les copropriétaires.

Votre cabinet Syndic En Ligne n'avait pas à intégrer ce courriel privé dans la convocation de l'Assemblée Générale.

Votre cabinet a t-il vérifié et lu le contenu du courriel de (...) avant de l'intégrer dans les résolution de l'AG ?

Votre cabinet a t-il intégré ce courriel volontairement dans les convocations de l'AG ?

Votre cabinet a t-il relu le contenu des résolutions avant de procéder à l'envoi postal des convocations de l'AG ?

Dans tous les cas, il s'agit bien d'une faute professionnelle de votre cabinet Syndic En Ligne.

Syndic En Ligne a commis un acte illégal.

Cet acte vient parasiter la préparation de l'Assemblée Générale et vient perturber son bon déroulement, puisque le contenu de ce courriel, particulièrement insultant à mon égard, a été porté à la connaissance de tous les copropriétaires de notre résidence.

Syndic En Ligne est le seul responsable de cette situation.

Monsieur TANG, je vous demande de procéder à une nouvelle convocation de l'Assemblée Générale, avec un nouvel envoi, par courrier postal, des convocations.

Ces nouvelles convocations, comme je vous l'avais déjà demandé, n'incluront pas les courriers privés, ni les miens, ni ceux de (...).

En cas de refus de votre part, je me verrais contraint de saisir les juridictions compétentes, pour demander une annulation de l'Assemblée Générale.

En vous rappelant que ce sont des abus de pouvoir exercés par des syndics comme le votre qui ont amené (...) à lancer 2 contentieux d'annulation d'Assemblée Générale devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny.

Dans l'attente d'une réponse positive de votre part.

Cordialement,

(...)"

 

En réponse à ce message, Daniel TANG, gérant de Syndic En Ligne, va donner une réponse sensiblement identique à son premier message :

"Bonjour (...),

Encore une fois, pourquoi essayez-vous de trouver à tout prix une faute au syndic et de l'intimider ?

Pourquoi essayez-vous de compliquer d'avantage la gestion de votre immeuble ? Dans quel intérêt ?

Nous sommes loin d'être parfait, mais nous n'avons pas commis de faute pour le moment.

La demande d'ajout à l'ordre du jour est jointe à la convocation pour bien refléter la demande et éviter toute éventuelle mauvaise interprétation de notre part.

Cordialement,

SyndicEnLigne.com

Administrateur de Biens

227 rue Saint-Denis 75002 Paris"

 

NDLR : Cette réponse est intéressante car on voit bien que Syndic En Ligne ne répond en rien aux questions posées sur le contenu du courriel. Syndic En Ligne choisirait de nier complètement le contenu insultant du courriel. En gros, Syndic En Ligne préciserait qu'il n'aurait fait qu'obéir à la demande du propriétaire majoritaire d'intégrer ce courriel dans les résolutions de l'Assemblée Générale.

Autrement dit, le propriétaire majoritaire aurait pu demander d'intégrer n'importe quel courriel d'insultes et de menaces dans les convocations d'AG... Syndic En Ligne aurait intégré et diffusé ces courriels si le propriétaire majoritaire le lui avait demandé.... !

En gros, Syndic En Ligne semblerait n'être jamais responsable de rien, si on en lit sa réponse.

Pour le collectif Copros Libres Saint-Denis, le message est clair :

Les syndics de copropriétés, que ce soit PONCELET, Syndic En Ligne, GID-EVAM ou les autres, doivent cesser immédiatement d'intégrer des courriels internes de Conseils Syndicaux, des échanges internes virant aux règlements de compte dans les convocations d'Assemblées Générales !

Tag(s) : #Syndic En Ligne, #Syndic Poncelet, #Syndic GID (Gestion Immobilière Dubourg), #Syndic SDC, #Tribunal de Grande Instance-Cour d'appel-Cour de cassation

Share this post

Repost 0